Comment une ville balnéaire gère ses équipements sportifs et de loisirs ?
Demande fluctuante en fonction des périodes de l’année entraînant une gestion à plusieurs vitesses, nécessité de proposer des équipements performants, des activités variées et des événements attractifs pour répondre à la fois aux habitants, aux résidents secondaires et aux touristes… Les stations balnéaires doivent faire preuve de pragmatisme et d’originalité. Deux exemples dans la région Normandie :
Deauville et Cabourg.

La demande Sports&Loisirs est fluctuante dans une ville balnéaire et diffère selon les publics. Du 15 juillet au 15 août, les clubs sportifs locaux sont généralement en pause estivale. C’est l’occasion de fermer quelques semaines les équipements destinés à la population locale - salles ou complexes omnisports, gymnases… - pour des travaux d’entretien et de maintenance. Les équipes des espaces verts entretiennent le gazon des stades et des terrains de football. Les piscines, généralement prisées par les vacanciers en cas de mauvais temps, ne peuvent pas être entretenues pendant l’été ou en période de vacances scolaires. Elles le sont souvent lors d’une période creuse comme début janvier. 
Au moment où l’activité des clubs locaux s’arrête, la demande des vacanciers, des touristes et des résidents secondaires est à son apogée. En fonction des villes et de leur fréquentation, l’accent est mis sur telle ou telle activité. Chaque station balnéaire a son identité et son profil. Leur point commun : l’obligation d’être opérationnelle en période de vacances, les week-ends et les jours fériés car c’est là que les pics de population sont constatés avec des rapports de 1 à 10 voire 20. Il s’agit bien d’une obligation car l’économie d’une ville balnéaire tient au tourisme. Son offre Sports&Loisirs doit être forte, diversifiée et attractive.

DEAUVILLE  : des équipements de qualité au service d’une offre locale, nationale et internationale.

Deauville compte 3900 habitants à l’année. Les week-ends, la population de la ville passe en moyenne à 10 000 habitants avec des pics à 30 000 ou 40 000 personnes les gros week-ends ou les jours fériés.
"Le tourisme fait partie de l’ADN des communes de Deauville et de Trouville. Le sport et la culture constituent les deux piliers de notre offre touristique. Ce sont deux leviers événementiels forts pour répondre à la demande locale et touristique. Notre politique consiste à donner une dimension nationale ou internationale à nos équipements sportifs et de loisirs et à nos événements tout en répondant à une demande locale forte qui émane des habitants mais aussi des touristes et des visiteurs", précise Pierre-Alain Duplais, adjoint au maire de Deauville chargé de la jeunesse, du sport, du front de mer, des associations, des commerçants, de l’animation et du marché.
La demande des personnes de passage (vacances, week-ends) ainsi que des résidents secondaires s’articule autour des activités et équipements suivants : la plage et le front de mer, la piscine, le club de tennis, le club de golf, l’équitation, le polo et les courses à l’hippodrome.

Tour d’horizon des équipements et activités

Le POM’S
Equipement phare localisé entre Deauville et Trouville, le Pôle Omnisports - POM’S – a été inauguré par Rama Yade en 2009. Cette grande salle modulable propose des activités variées : tennis de table, sports collectifs, volley-ball, handball, basket-ball, arts martiaux grâce à un dojo. "La communauté de communes a été le maître d’ouvrage du lieu, ce qui a permis un montage financier et administratif optimal. Le POM’s a été construit à la place d’un stade obsolète qu’il aurait fallu rénover totalement mais nous avons estimé collectivement que ce n’était pas la meilleure solution en termes de coûts et de prestations. Nous avons privilégié la création d’un nouveau lieu pour proposer un équipement performant et en phase avec les attentes des usagers", explique Pierre-Alain Duplais.

Note de la rédaction
La communauté de communes, de
20 444 à 120 000 habitants en pleine saison, 
appelée
"Coeur Côte Fleurie", regroupe Bénerville-sur-Mer, Blonville-sur-Mer, Deauville, Saint-Arnoult, Saint-Pierre-Azif, Touques, Tourgéville, Trouville-sur-Mer, Vauville, Villers-sur-Mer et Villerville.

 

"Le POM’S dispose d’atouts forts pour donner une dimension nationale et internationale aux événements et aux activités de nos communes. Le POM’S est devenu avec le temps un lieu d’accueil de stages d’entraînement nationaux ou internationaux. La qualité des installations et des matériaux y est pour beaucoup avec notamment un parquet en hêtre qui évite les tendinites et les blessures diverses. Par ailleurs, ce matériau est un gage de durée de vie de l’équipement. Ce choix qualitatif a eu un coût mais c’est un investissement pour l’avenir", souligne-t-il.
Le POM’s dispose de deux écrans vidéo pour diffuser des supports d’entraînement, d’une salle de réunion et d’une salle de musculation équipée d’appareils recommandés par les fédérations de basket et de handball.
L’emplacement du POM’S est également un atout pour attirer des entraînements d’équipes de tout le pays et des compétitions. La gare est à deux pas et les hôtels et hébergements foisonnent à proximité. Le calme environnant est aussi un point fort. Les équipes nationales A et des équipes internationales de Handball, de basket et de volley s’y entraînent. L’équipe de France de basket féminine a effectué huit jours de stage d’entraînement avant les JO de Londres. Les équipes de France de Handball féminine et junior ont institué des stages d’entraînement réguliers au POM’S. Ce dernier accueille également des compétitions mais la capacité d’accueil du lieu (850 personnes) limite ce pan d’activités à des compétitions juniors avec par exemple des matchs de l’Interpôle Espoir de Handball qui auront lieu en octobre de cette année.
"Nous nous efforçons de communiquer au maximum sur ces entraînements et ces compétitions pour en faire des événements touchant tous les publics", reprend Pierre-Alain Duplais.
Piloté par les communes de Deauville et de Trouville, un stade, situé à proximité du POM’S, abrite des stages d’entraînement et des matchs amicaux avec des équipes de haut niveau : le stade Malherbe de Caen (ligue 1), le PSG, le Mans, Marseille, Troyes…Sa capacité peut être porté à 3000 personnes.

3 gymnases à vocation locale
5 terrains de football


Le Pôle International du Cheval (PIC)
Situé sur la commune de Saint-Arnoult, le PIC est une société d’économie mixte présidée par le maire de Deauville, Philippe Augier. Tout comme le POM’S, le PIC est certes destiné à une pratique locale mais il est aussi conçu pour accueillir des compétitions nationales et internationales et il s’impose comme un lieu d’entraînement. Manège couvert, restaurant panoramique, carrière extérieure de 5500 m2 idéale pour des concours avec des gradins naturels faits d’une butte de terre et de rondins de bois pour l’assise…un lieu haut de gamme qui n’a pas fait l’économie du développement durable.
De grands noms ne s’y trompent pas et viennent s’entraîner au PIC. Citons Pénélope Leprevost, cavalière française qui occupe la 10ᵉ place de la FEI Longines Ranking List ou encore Kevin Staut, cavalier de saut d’obstacles français, champion d’Europe en 2009 à Windsor. Ce lieu abrite également un manège couvert dédié au poney club pour le plaisir des plus jeunes.

Pierre-Alain Duplais,
Maire Adjoint aux Sports
"Avec des équipements attractifs et une politique événementielle, nous créons de l’activité économique".

L’hippodrome
L’hippodrome propose des courses toute l’année et du polo en août. Ce lieu et ces activités s’avèrent très attractifs toute l’année tant pour la population locale que pour les touristes.
Le club de tennis
Avec ses 19 courts en terre battue et en dur, le club de tennis de Deauville est en mesure de répondre à une forte demande des vacanciers, des personnes venant en week-end ou encore des résidents secondaires. "A noter que les courts en terre battue sont entretenus de manière artisanale par des jardiniers formés à Roland-Garros", précise Pïerre-Alain Duplais.
Le club de golf
Le front de mer et la plage

Le front de mer et la plage sont des lieux essentiels pour les personnes de passage. Le club nautique propose notamment du char à voile.
La piscine de Deauville
Equipement exclusivement deauvillais, cette piscine, située à deux pas de la plage et rénovée en 2006, propose un bassin de 50 mètres d’eau de mer chauffée à 28°. Avec ces atouts, cet équipement fait l’unanimité en attirant un public local, un public de résidents secondaires ou de touristes et des entraînements de clubs… Le club de natation "Les Vikings de Rouen" et d’autres clubs régionaux ou nationaux s’entraînent à Deauville avant les heures d’ouverture au public.
Un terrain multisports sur le front de mer
A proximité de la piscine et fortement utilisé par les jeunes le week-end et en période de vacances, ce terrain propose un skate parc, du basket de rue et du foot à cinq.
Un parc de loisirs privé à la sortie de Deauville
Un « Winbledon normand » en construction
Ce projet privé va donner le jour à 14 terrains de tennis en gazon naturel, à un court central de 4000 places et à un club house. "La communauté a apporté le foncier et une subvention pour les travaux de base. Cette participation est légitime puisque ce projet original augmente l’offre sportive locale", souligne l’adjoint au maire.

CABOURG : un positionnement résolument balnéaire axé sur la convivialité, la famille, la proximité et une sécurité optimale.

Cabourg compte 3800 habitants à l’année. En juillet et août, la population atteint 45 000 personnes par jour en semaine et 85 000 personnes le week-end. La clientèle de passage est essentiellement familiale, la ville bénéficie d’ailleurs du label Familles Plus. La convivialité, la proximité et la sécurité sont donc au cœur de la politique touristique de Cabourg.
La plage, le front de mer, la piscine, le club de tennis, le club de golf, l’hippodrome constituent les lieux et les équipements les plus fréquentés de la station.

Zoom sur les équipements et les activités

La plage et le front de mer
La municipalité affiche une forte volonté de sécurité en raison d’une présence massive de familles et donc d’enfants en haute saison. "Nous mobilisons 24 sauveteurs civils et 4 CRS du 1er juillet au 31 août. La plage compte 4 postes de secours. Il s’agit du plus gros effectif de sauveteurs civils de la Côte Fleurie. Cette année, nous avons encore augmenté la zone de surveillance" explique Denis Leblanc, conseiller municipal de Cabourg.


Les eaux de baignade de Cabourg
ont été jugées "d’excellente qualité"
par l’Agence régionale de Santé (ARS).

 

Les activités nautiques sont multiples : jet ski, char à voile, voile, kitesurf… Un pôle nautique est en création à cap Cabourg, une des zones du front de mer, afin de rassembler sur un seul lieu toutes ces activités. De nombreuses activités conviviales et ludiques sont proposées sur la plage comme le beach-volley qui a le vent en poupe.

L’Etablissement des bains de mer
Piloté par l’office de tourisme, l’Etablissement des bains de mer gère les cabines, les transats… Un salarié saisonnier officie du 1er juin au 30 septembre et 5 saisonniers viennent en renfort du 1er juillet au 31 août. Cette structure assure en outre la gestion des groupes et des cars. Un policier municipal est dédié à cette activité afin de diriger les bus sur différents lieux de stationnement et de dispatcher les visiteurs sur la plage de manière équitable à proximité des 4 postes de secours. L’idée étant d’éviter un surnombre de visiteurs sur une zone et donc d’assurer une sécurité maximale. "Nous avons répertorié plus de 150 demandes de cars pour l’été passé, ce chiffre n’intègre pas les cars des communes environnantes et ceux n’ayant pas formulé de demande en amont de leur venue", souligne François Burlot, adjoint au maire chargé des sports.

La piscine
Située face à la mer, la piscine de Cabourg jouit d’un emplacement qui constitue une alternative à la plage les jours où la météo fait des siennes. Elle est notamment très prisée lors des vacances de la Toussaint et de Pâques. Gérée par la mairie, elle totalise 50 000 entrées à l’année. "Cependant, la piscine actuelle ne correspond plus à la demande et à un tel engouement. C’est pourquoi nous menons à bien un projet de complexe intercommunal aquatique et aqua ludique qui sera en capacité d’accueillir la clientèle locale et estivale. Il verra le jour en 2018 ou 2019", affirme François Burgot.

Le Garden Tennis club

Géré par l’office de tourisme, le club de tennis compte une vingtaine de courts
(la plupart en terre battue) et affiche une forte affluence.


 

Le club de golf

Etablissement public géré par l’office de tourisme,
ce club de golf est un des seuls golfs publics de France.

 

 

François Burlot
Maire adjoint aux Sports
"Encore une fois, nous nous inscrivons dans une démarche conviviale et familiale
".

L’hippodrome
Piloté par le Cheval Français, l’hippodrome fait partie du Top 5 des hippodromes de l’Hexagone. Les courses de chevaux connaissent un franc succès. "L’hippodrome a attiré 116 000 personnes cet été, soit 3000 persones de plus qu’en 2014. Le chiffre d’affaires est en hausse de 9%. Un record de fréquentation a été enregistré le vendredi 28 août au soir avec plus de 16 000 entrées", s’enthousiasme François Burlot.
Le Jumping de Cabourg est le 1er concours français avec 3000 cavaliers en 5 jours.
L’hippodrome a étendu ses activités avec "Les Estivales de l’hippodrome". Cette manifestation programme des concerts, des feux d’artifice et des soirées à thème pendant la période estivale.

Lien utile
MairIe Deauville
Mairie Cabourg