La cité stéphanoise fait partie des dix villes retenues pour accueillir l’Euro 2016. Le stade Geoffroy Guichard sera une nouvelle fois sous les projecteurs en France et à l’étranger. Le football fait résolument palpiter la ville !

Saint-Etienne est au cœur de l’Euro 2016. La ville a participé à toutes les compétitions internationales qui se sont déroulées en France  : Euro 1984, Coupe du Monde de football en 1998, Coupe des confédérations en 2003, Coupe du Monde de rugby en 2007.
"A chaque fois, les organisateurs de ces événements - fédérations européennes ou internationales – sont très satisfaits de l’accueil et de la logistique de la ville de Saint-Etienne et de sa métropole. Nous bénéficions d’une expertise et d’un savoir-faire liés à la qualité de nos équipements, en particulier le stade Geoffroy Guichard (appelé aussi le chaudron) qui nous assure un rayonnement en France et à l’international", explique Roland Goujon, vice-président de Saint-Etienne Métropole.

La participation à un événement comme l’Euro 2016 implique des travaux de rénovation. La rénovation était dans l’air avant la décision de candidature à ce rendez-vous européen majeur. "Notre projet de rénovation correspondait globalement au cahier des charges de l’Euro 2016 et aux normes exigées par l’Union des associations européennes de football (UEFA). Nous aurions rénové le stade quoiqu’il arrive, la candidature nous a donné un élan supplémentaire et poussé à aller plus loin. Nous gagnons près de 8000 places avec ces travaux, ce qui porte notre capacité d’accueil à pratiquement 42000 personnes, clin d’œil à notre département (42)", poursuit Roland Goujon.

Zoom sur les évolutions et rénovations

La Tribune Henri Point est dorénavant équipée d’ascenseurs et de toilettes. Cette tribune propose 125 places pour les personnes à mobilité réduite et 125 pour les accompagnants. 20 places sont dédiées aux non-voyants et à leurs accompagnants, 50 places aux mal-entendants et 70 places aux déficients intellectuels.

Les 2 "KOP" de 8000 places chacun - terme qui désigne les tribunes les plus animées des stades situées juste derrière les buts - sont entièrement renovés et reprofilés. Les poteaux qui gênaient la vision ont été supprimés. 2 balcons ont été créés, générant 2200 places supplémentaires. "Tous les sièges ont été changés, l’UEFA imposent des sièges avec assises et dossiers rabattables et verrouillables pour plus de sécurité et de confort", précise Roland Goujon.

Grande nouveauté de ces travaux, la fermeture des 4 angles du stade a permis de créer près de 4600 places mais aussi de rationnaliser et d’améliorer certains espaces : PC sécurité, PC technique, salons de réception… Un Musée du stade d’une superficie de 850 m² a vu le jour. C’est le seul stade ayant un musée de cette envergure à ce jour.

La Tribune Faurand a évolué avec des loges panoramiques et des espaces réceptifs. On dénombre à ce jour 3100 places VIP contre 1800 auparavant. Une salle de conférence de presse (150 places) est située au rez-de-chaussée. Saint-Etienne abrite la Cité du design, le mobilier et la décoration des espaces réceptifs ont été imaginés par des designers. Le mobilier a été réalisé par des entreprises locales.

Vous avez dit développement durable ?

"L’innovation et le développement durable ont été des priorités dans le cadre de la rénovation du stade". Roland Goujon

♦ La Tribune Faurand dispose d’une installation photovoltaïque de 2600 m².
♦ L’eau de pluie est récupérée pour l’arrosage.
♦ Mise en place d’une déchetterie au niveau de chaque tribune via la récupération des matières organiques de restauration et de la tonte des pelouses qui sont données au lycée horticole de Saint-Etienne pour faire du compost
.
Le groupe électrogène qui fournit l’électricité et donc l’éclairage pendant les matchs sera alimenté, à partir de l’Euro 2016, par les huiles de friture des restaurants et cantines de la ville. "Une innovation dont nous sommes fiers !", conclut Roland Goujon.

En savoir plus
Stade Geoffroy Guichard