Lancée en 2017 par le ministère des Sports et l’organisation mondiale de protection de l’environnement WWF, la charte des "15 engagements éco-responsables des événements sportifs" prend notamment tout son sens avec les J0 de 2024 à Paris. Les organisateurs des plus grands évènements sportifs internationaux en France ont signé ce document.

15 engagements éco-responsables des évènements sportifs"
La charte affiche des objectifs ambitieux et chiffrés et place le respect de l’environnement au rang de priorité dans l’organisation des grands événements sportifs sur le territoire français.
Une rencontre sportive est un spectacle et un moment de lien social, de solidarité voire de liesse populaire. C’est également une vitrine pour la ville ou le pays qui accueille cet événement. Ces aspects positifs ne doivent pas en faire oublier les éventuels désagréments.
D’envergure locale, nationale ou internationale, un événement sportif a forcément un impact sur l’environnement : déplacements des sportifs et du public, consommation énergétique des équipements, incivilités des spectateurs jetant des déchets…

La charte des "15 engagements éco-responsables des événements sportifs" montre une prise de conscience en matière de responsabilité environnementale en la plaçant au cœur du cahier des charges des organisateurs de grands événements sportifs internationaux en France. Les grands événements sportifs internationaux, comme les JO de 2024 à Paris, sont fédérateurs et créent un fort engouement dans un pays. Ils jouent un rôle particulier et participe à son rayonnement. Si cet événement est bien organisé et veille à la protection de l’environnement, il peut façonner les comportements et les habitudes des spectateurs et des partenaires, contribuant ainsi à faire évoluer les mentalités et la norme sociale en inculquant des bonnes pratiques et des bons réflexes.

Il est donc indispensable de réduire à minima les effets environnementaux négatifs d’un événement sportif international afin d’en faire un moment de partage exemplaire. La charte des "15 engagements éco-responsables des événements sportifs" est là pour ça.
Elle est le résultat d’une collaboration fructueuse entre le ministère des Sports et les organisateurs potentiels de grands événements sportifs internationaux. Ces organisateurs s’engagent donc à être "éco-responsables en mettant tout en œuvre pour atteindre 15 objectifs sur l’ensemble des phases de montage, de déroulement et de démontage de l’événement (hors construction d’infrastructures). Ils se sont également engagés en signant cette charte à mesurer et assurer un suivi des objectifs visés à l’aide d’indicateurs.

Les "15 engagements éco-responsables des événements sportifs"

50 % minimum d’alimentation responsable.

80 % minimum des déplacements effectués en mobilité active, transports collectifs ou covoiturage.

80 % des achats intégrant des critères de sélection RSE.

25 % de déchets en moins et 60 % de déchets réutilisés, recyclés ou valorisés.

100 % des sites naturels respectés.

100 % de la consommation d’énergie et d’eau maîtrisée et optimisée.

1 innovation "éco-responsable" au moins expérimentée lors de l’événement.

1 ou plusieurs sportifs ambassadeurs de l’éco-responsabilité de l’événement ou de la discipline.

100 % des sites dédiés au public accessibles aux personnes en situation de handicap.

100 % des spectacles sportifs intégrent une action favorisant l’accessibilité à tous.

100 % des bénévoles valorisés.

1 engagement au minimum dans une cause solidaire.

1 action au moins favorisant la parité Femmes/Hommes dans les postes à responsabilités.

1 référent "développement durable" identifié dans l’organisation.

1 action ou 1 programme de sensibilisation au développement durable au minimum.

En savoir plus
Developpement durable sports