Les skateparks ont le vent en poupe et se multiplient. Equipement Sport&loisirs, les skateparks façonnent et animent l’espace urbain, génèrent du lien social en attirant un public varié, pratiquant ou spectateur.

Le terme "skatepark" désigne et regroupe l’ensemble des espaces de glisse urbaine donnant la possibilité de pratiquer le skateboard, le roller, la trottinette et le BMX (sport cycliste extrême, physique, technique et très spectaculaire scindé en deux catégories : la "race" où les rideurs font la course et le "freestyle" où les rideurs font des figures ou tricks en anglais).
Eléments incontournables de la culture urbaine, ces activités occupent une place grandissante dans l’espace public en façonnant le mobilier urbain comme terrain de jeu.

L’aménagement d’un skatepark implique une approche qui dépasse le simple cadre de l’équipement sportif en prenant en compte à chaque projet des réflexions architecturales, urbaines et paysagères. L’objectif étant d’insérer le skatepark dans son contexte et d’intégrer harmonieusement les formes construites dans leur environnement.

Les skateparks peuvent prendre la forme d’une simple dalle équipée de modules (half-pipe, table, quarter, plan incliné, funbox, spine...) ou de lieux répondant à des concepts plus spécifiques  :
le streetpark, espace de pratique de glisse urbaine composé de modules recréant le mobilier urbain ;
le skateplaza, place publique aménagée pour la pratique des sports de glisse urbaine ;
le bowl, module de forme sphérique ;
le snake-run, petit parcours en boucles débouchant généralement sur un bowl.

Un authentique lieu de vie intergénérationnel

Espace urbain de sport et de loisir par excellence, le skatepark est intrinsèquement lié à la ville et génère du lien social. Les skate-parks jouissent d’une grande popularité car ils animent l’espace urbain et attirent différents types de population. Bien plus qu’une infrastructure Sport&loisirs (même s’il constitue un aménagement complémentaire à l’offre de loisirs de la commune), le skatepark est un lieu rassembleur, de rencontres, d’expression.
Certains pratiquent leur passion et s’entraînent avec acharnement, les plus confirmés et les "pros" y côtoient des débutants. D’autres y viennent pour retrouver des amis, se détendre ou admirer le spectacle. On y trouve des ados et des jeunes adultes qui représentent la majeure partie des pratiquants mais aussi des moins jeunes, des spectateurs, des enfants qui s’enhardissent sous le regard de leurs mères.

Au-delà de son aspect technique et des modules qu’il propose, un skatepark est un authentique lieu de vie intergénérationnel que chacun s’approprie à sa manière. S’équiper d’un skatepark ne sert donc pas que la cause des amateurs de skateboard.


Le choix de l’emplacement est très important. Le skatepark doit être facilement accessible aux jeunes (transports publics, vélo, roller, …) mais également un peu isolé pour éviter les soucis de voisinage. Les cours d’école, places de jeux, terrains de sports, parkings et hangars inutilisés sont des endroits propices. Une constante : choisir un emplacement en marge de la circulation routière.

Enfin, les skateparks nécessitent peu d’entretien. C’est un atout non négligeable pour une collectivité. Il faut juste veiller à enlever les feuilles mortes qui pourraient s’accumuler, vérifier les vis, les tôles afin de garantir une sécurité optimale.
G.B.

Zoom sur 5 skateparks

►Saint-Germain-en-Laye (78)
Avec ses 1 200m², ce skatepark est le lieu de rendez-vous des fans de glisse : skate, roller, trottinette et BMX. Il attire de nombreux jeunes de Saint-Germain-en-Laye et de villes proches ou moins proches. Conçu en collaboration avec les pratiquants, le skatepark est équipé d’une rampe en combinaison avec un plan incliné, un plan courbe et 9 modules : muret, rail plat, manual box, front way, une combinaison muret avec pont et curb, une demi-pyramide avec curb et bi-box... afin de permettre aux skateurs, agilité, innovation technique et inventivité dans les nouvelles figures. Skate-park Saint Gernain en laye

►Rueil-Malmaison (92)
Fruit de plusieurs mois de collaboration entre la ville, l’association rueilloise Urban Riders club et un cabinet spécialisé, le skatepark s’intègre dans l’architecture du parc des sports et de loisirs Michel-Ricard. Il s’adresse à tous les niveaux et toutes les disciplines : roller, skate, BMX....
C’est un équipement complet avec un bowl, une aire de street tout autour, de nombreuses courbes, deux middle rampes avec spine entre les deux, des vagues, un quarter, des murets, des rails, des curbs, des plans inclinés… Skatepark Rueil-Malmaison

►Petit Quevilly (76)
Le skatepark de cette commune est dédié à toutes celles et ceux qui aiment la glisse. En skate, roller, trottinette ou BMX, les enfants et adolescents mais aussi les moins jeunes peuvent se défouler en accès libre dans ce lieu. Une clôture spécifique entoure l’espace pour plus de sécurité. Six agrès sont disponibles : une mini-rampe, un lanceur incliné, des éléments de glisse slide en acier, des tables-trottoirs et un élément Quarter. Skatepark Petit-Quevilly

►Mandelieu la Napoule (06)
Skatepark polyvalent en béton de 720 m² situé dans un parc naturel, cet espace propose notamment plusieurs curbs, un bowl avec plusieurs niveaux et différentes courbes, des rails et un flatbar. A noter l’intégration de véritables jardinières en béton destinées au skate et s’intégrant parfaitement au cadre du parc naturel. On y trouve également un élément qui ressemble à un plongeoir permettant de dropper pour prendre de la vitesse et de sortir du bowl pour faire des tricks. La partie street est composée de grands curbs, ledges, petites marches et petits plans inclinés.  Skate parc Mandelieu La Napoule

►Saint-Rémy de Provence (13)
Dans un contexte végétal, ce skatepark de 1600 m² utilise harmonieusement la topographie. Matérialisé en une véritable feuille minérale, ce projet architectural dispose notamment d’une rampe d’accès végétalisée permettant l’accès au public par le toit au local associatif créé pour l’occasion. En enroulant les éléments autour d’une résurgence végétale centrale, l’accent a été mis sur la fluidité de transition d’une aire à l’autre en offrant une utilisation sécurisée. 
L’équipement s’articule autour d’une voie d’accès qui joue le rôle d’une véritable rue, donnant au site un caractère urbain. Cette épine dorsale du projet, alignée le long du mur d’escalade, sépare et relie ses différents éléments. Deux fosses offrent des configurations de type ditch. Au fond, un bowl s’inspire directement des piscines californiennes vides, à l’origine du skate dans les années 60.
La ville de Saint-Rémy a souhaité se doter d’un équipement performant et polyvalent qui va bien au-delà d’un simple skatepark. En effet, cette réalisation tisse des liens entre des fonctions nouvelles (espace de glisse, aire de street-basket, mur de graff et d’expression graphique) et l’activité déjà présente sur le site (mur d’escalade). Skatepark Saint Rémy de Provence

à dévouvrir aussi
Les skateparks, le vocabulaire  !


Consultez
Qualification Qualisport 720 : skate, roller, bmx