Selon une récente étude de l’Institut Régional de Développement du Sport (IRDS), près de 7 millions de Franciliens - soit 60 % de la population globale francilienne de 4 ans et plus - font du sport au moins une heure par semaine. Tour d’horizon

Une évolution notoire dans les pratiques sportives est à noter : les sportifs pratiquent de moins en moins en club et de plus en plus hors structure traditionnelle.
Le sport loisir est à l’honneur sans contrainte horaire, le sport de compétition en club traditionnel perd du terrain. Pour preuve, 67 % sont non-licenciés et 33 % sont licenciés.

Les principales disciplines pratiquées par les plus de 15 ans non-licenciés 
la marche (12 %),
la gymnastique (11 %),
le vélo (6 %),
la natation (6 %),
la course à pied (6 %).
Les principales disciplines pratiquées par les licenciés
le football (11 %),
le tennis (10 %),
le golf (6 %),
le judo (4 %),
l’équitation (4 %).

Les motivations des sportifs franciliens sont
le loisir et la détente (83 %),
la santé (80 %),
la rencontre (59 %),
le contact avec la nature (54 %),
la compétition (17 %).
Cette étude montre donc que les Franciliens s’inscrivent dans une démarche avant tout ludique. Ils veulent pratiquer où et quand ils veulent pour se détendre, diminuer leur stress (travail, transports…), entretenir leur santé et faire des rencontres. Le lien social que le sport génère est donc toujours aussi fort. Les structures privées comme les clubs de gym ont le vent en poupe.

Les autres chiffres de cette étude

53 % des hommes franciliens et 43 % des femmes franciliennes pratiquent au moins une heure par semaine un sport.

57 % des 15-34 ans et 44 % des 55 ans et plus pratiquent au moins une heure de sport par semaine.

48 % des cadres et professions intermédiaires et 44 % des employés/ouvriers pratiquent au moins une heure de sport hebdomadaire.

17 % des Franciliens de moins de 10 ans pratiquent un sport en compétition, 38 % des 10-14 ans et 8 % des 15 ans et plus.

En savoir plus
Institut Régional de Développement du Sport (IRDS)