A l’instar de toutes les activités de la société, le sport est directement concerné par les enjeux de la transition énergétique et écologique. Comment peut-on mesurer l’impact environnemental généré par un événement ou un équipement sportif ? Une méthode de calcul baptisée Bilan Carbone® existe.

Créée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et les pouvoirs publics, la méthode Bilan Carbone® est le dispositif le plus connu et le plus utilisé en France pour évaluer et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et donc de CO2. Assortie d’une méthode et d’outils de comptabilisation, cette démarche bénéficie d’un guide méthodologique pour effectuer les calculs, avec comme objectif final d’établir un plan d’actions visant à réduire les émissions de GES. L’esprit général de la méthode est de prendre en compte tous les flux physiques qui concernent une activité - flux de personnes, d’objets, d’énergie - et de leur faire correspondre les émissions de gaz à effet de serre qu’ils engendrent.

Les acteurs Sports&Loisirs se sont bien entendu emparés de cet outil pour mesurer les émissions de GES générées par des évènements, des équipements, le fonctionnement d’un club ou d’une fédération. Parce que le sport est un acteur à part entière du développement durable, la Stratégie Nationale de Transition Ecologique vers un Développement Durable du Sport 2015-2020 (SNTEDDS) est actuellement déployée. La question du bilan carbone prend tout son sens avec notamment la perspective d’évènements comme les JO de 2024 à Paris (voir encadré).

Pourquoi réaliser un Bilan Carbone® dans le domaine du sport ?
Il s’agit tout d’abord de prendre conscience de l’impact environnemental généré par les activités et manifestations sportives. C’est aussi l’occasion de fédérer les acteurs d’un évènement, d’un club ou d’une fédération autour des questions de développement durable, de donner de la visibilité à cette démarche, d’évaluer les émissions de GES et de trouver des solutions pour les réduire. Les postes d’émission les plus importants d’une pratique sportive ou d’un évènement sportif sont de loin les déplacements et le fonctionnement même des équipements.

Des outils au service du secteur Sports&Loisirs
Plusieurs outils ont été créés pour réaliser un Bilan Carbone® ou s’engager dans une démarche allant dans ce sens dans le secteur Sports&Loisirs.

Le guide méthodologique du Bilan Carbone des activités sportives fédérales.
Réalisé par le ministère en charge des sports, en partenariat avec le CNOSF, ce guide méthodologique du Bilan Carbone des activités sportives fédérales a pour objectif d’aider et d’accompagner les acteurs du mouvement sportif dans la mise en œuvre d’un Bilan Carbone.
D’une part, la réalisation d’un Bilan Carbone® nécessite une expertise méthodologique pour mener à bien le projet d’évaluation et de réduction des émissions de GES. Le guide méthodologique fournit les éléments indispensables à cette expertise.
D’autre part, un Bilan Carbone® implique une expertise technique afin d’être en capacité d’utiliser et de manipuler les différents outils du Bilan Carbone®. Cette expertise peut être acquise par tous les types d’acteurs Sports&Loisirs après une formation spécifique. Le Bilan Carbone® peut être réalisé en interne ou être effectué par un prestataire externe.

ADERE, l’outil d’Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Evènements
Facile d’utilisation, ce logiciel FFME permet de calculer les émissions de GES lors des déplacements. En deux heures, l’auto-diagnostic environnemental d’une manifestation peut voir le jour. Plus limité, cet outil fiable et reconnu constitue une solution alternative au Bilan Carbone®.


Paris 2024 : vers des Jeux durables et neutres en carbone ?
Pleinement aligné sur l’Accord de Paris pour le climat, signé par près de 200 pays lors de la Conférence de Paris sur le Climat (COP 21) et ratifié en décembre 2015, Paris 2024 a placé l’environnement et le développement durable au cœur de sa candidature.
L’ objectif consiste donc à organiser des Jeux durables et neutres en carbone. Avec le Centre aquatique de Saint-Denis et le Village Olympique et Paralympique comme seuls projets de construction (la plupart des équipements sont déjà existants), Paris 2024 s’inscrit dans une stratégie inédite de réduction des émissions de carbone.
Une réduction de 55% de l’empreinte carbone est prévue par rapport aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres en 2012, considérés jusqu’à maintenant comme l’édition des Jeux la plus durable de l’histoire.
De plus, 65% de déchets seront recyclés à l’horizon 2024.
L’impact des spectateurs ne représentera que 40% de l’impact total grâce à une politique de transports propres conduite à partir des innovations développées par la RATP, l’un des partenaires officiels de Paris 2024.
 

En savoir plus
Bilan GES-ADEME
Guide méthodologique Bilan carbone activités fédérales-Ministère des Sports
Bilan carbone évènements sportifs-Ministère des Sports
ADERE
Stratégie Nationale de transition écologique vers un développement durable du sport 2015-2020 -Vidéo