Label, charte de qualité, qualification, certification, accréditation... Quelles différences ? Toutes ces démarches ou procédures ont un point commun : l’optimisation de la qualité. Elles relèvent d’une démarche volontaire ou réglementaire dans certains cas.

Ces signes qualité dépendent des organismes qui les délivrent.

Label
La notion de label est définie en droit français dans le code de la consommation. C’est une reconnaissance de conformité à des règles définies dans un cahier des charges regroupant des exigences spécifiques pouvant exprimer des niveaux supérieurs à l’exigence réglementaire
Par exemple, le " label rouge " dans le secteur agroalimentaire ou le label " haute performance énergétique ".
Toutefois, la labellisation est subordonnée à la pertinence du cahier des charges, du dispositif qui l’accompagne et du panel d’acteurs ayant participé à son élaboration.
Ne pas confondre avec " l’éco-label " qui est un label écologique en matière d’environnement.
Charte de qualité
C’est un engagement unilatéral dont un organisme ou une profession définit le contenu. Elle n’est pas liée à un référentiel. Le contrôle est purement interne.
Qualification
C’est la reconnaissance officielle de conformité - par un organisme reconnu indépendant des parties en cause - de l’aptitude d’une entreprise à démontrer sa capacité à réaliser des ouvrages ou prestations conformément à un référentiel normatif définissant des exigences en termes de système qualité (norme NF X 50 091).
Exemple : Qualisport dans le domaine du Sport&Loisir...
Certification
C’est la reconnaissance officielle de la conformité - par un organisme reconnu indépendant des parties en cause - d’un processus, d’un service, d’un produit ou des compétences professionnelles sur la base d’exigences spécifiées dans un référentiel.
Exemple : AFNOR certification, ISO 9001 liés au système de management de la qualité,ISO 14 001 pour le management environnemental.
Accréditation
Attestation délivrée par une tierce partie, ayant rapport à un organisme d’évaluation de la conformité, constituant une reconnaissance formelle de la compétence de ce dernier à réaliser des activités spécifiques d’évaluation de la conformité.
Exemple : en France, le Cofrac (Comité Français d’Accréditation) accrédite des organismes tels que l’Afnor certification, le Bvqi (Bureau Veritas Certification), le Lne (Laboratoire National de Métrologie et d’Essais), Qualisport (Organisme Qualificateur Sport&Loisir).